L’examen des données de l’Observatoire des délais de paiements révèle, pour l’ensemble des entreprises (toutes tailles et tous secteurs confondus), une baisse des délais de paiement clients et fournisseurs sur 2014 : ils s’établissaient à 44 jours de chiffres d’affaires pour les délais clients et à 50 jours d’achats pour les délais fournisseurs.

Malgré cette baisse, le solde du crédit interentreprises ne se réduit pas et pour pallier l’impact des délais de paiements, l’affacturage reste une solution de financement court terme de plus en plus utilisée par les entreprises françaises.

 

Une croissance continue des opérations d’affacturage en 2015

L’évolution du marché de l’affacturage reste très soutenue comme l’illustre le graphique ci-dessous :

 

L-Affacturage-Pour-Tous-02

En 2015, le chiffre d’affaires global de l’échantillon de 8 établissements réalisant à titre exclusif ou principal des opérations d’affacturage s’élève au 31/12/2015 à 236,9 milliards d’euros de créances achetées. Si la croissance ralentit légèrement en 2015 (+9,7% par rapport à +14,1% en 2014) elle reste soutenue.

 

Les TPE et PME : principaux utilisateurs de l’affacturage

L’affacturage reste concentré sur une clientèle de PME et de TPE qui, jusqu’à 15 millions de chiffre d’affaires, représentent 90 % du nombre total de dossiers sur l’exercice. Toutefois, la part des TPE réalisant moins de 1,5 million de chiffre d’affaires dans le total des dossiers pris en charge diminue à 63,7 % contre 67,8 % en 2014 (-4,1 points).

Des solutions d’affacturage adaptées

Les factors proposent le plus souvent des produits réservés aux TPE grâce notamment à une tarification au forfait.

Les produits d’affacturage en gestion déléguée demeurent prépondérants avec 71% des opérations. Dans ces programmes, la gestion des créances et le recouvrement demeurent de la responsabilité de l’adhérent, que cette délégation soit notifiée ou pas aux acheteurs finaux.

L’affacturage classique (ou « full-factoring ») s’accompagne, le plus souvent, d’une garantie donnée à l’adhérent contre l’insolvabilité du débiteur et présente ainsi la caractéristique d’être sans recours contre l’adhérent. Il représente 20,8 % de l’encours contre 22,6 % en 2014.

L’internationalisation de l’offre de services

Les opérations réalisées à l’international par les factors progressent encore à un rythme soutenu (+37,4 % en un an après 53,1% en 2014).

Aujourd’hui, la plupart des factors proposent un contrat unique pour des sociétés exportatrices et un point d’entrée unique permettant l’affacturage de l’ensemble des créances commerciales quelle que soit la localisation de l’acheteur final.

 

L’affacturage pour tous

Les nouvelles formes d’affacturage démocratisent le financement de factures clients et fournisseurs.

Le développement de la technologie permet de financer une ou plusieurs factures sur des clients professionnels en fonction des besoins de l’entreprise et ce quelle que soit sa typologie (auto entrepreneur, micro entreprise, TPE, PME, ETI ou Grande Entreprise), son stade de développement (création, croissance, en difficulté, procédure collective).

Ces nouvelles formules d’affacturage ponctuel présentent l’avantage majeur d’être « sans engagement » : pas d’engagement de volume, pas d’engagement de durée, pas de caution du dirigeant.

Le financement des factures fournisseur

La dernière étape marquante de la démocratisation de l’affacturage se traduit par la réversibilité du processus de financement de facture. Ainsi, chaque entreprise peut dans une certaine limite – obtenir le financement de ses factures fournisseurs pour bénéficier de remises ou gagner quelques jours de trésorerie.

Avec le financement ponctuel des factures fournisseurs, qui techniquement revient à proposer de l’affacturage ponctuel au fournisseur, les entreprises se libèrent de la contrainte de volumes importants à financer ou de conventions de paiement à valider avec les fournisseurs et imposées, sinon par les banques, par la réglementation bancaire.

L’affacturage pour un temps, pas tout le temps

Les nouvelles formules d’affacturage ponctuel présentent l’avantage majeur d’être « sans engagement » : pas d’engagement de volume, pas d’engagement de durée, pas de caution du dirigeant.

Combinées aux solutions d’affacturage forfaitaires, majoritairement utilisées par les TPE, le recours durable à l’affacturage – mesuré par l’ancienneté des relations avec son factor aborde une légère pente décroissante.

L-Affacturage-Pour-Tous-01-Bis

 

L’affacturage a changé

L’affacturage n’est plus un signal de détresse ou l’antichambre de la mort.

L’affacturage est devenu un outil ordinaire, simple et utile pour l’optimisation des ressources financières de l’entreprise. L’affacturage est le premier moyen de financement court terme devant le découvert bancaire.

Prochaine étape ?

La prochaine phase de la démocratisation du financement du BFR sera la simplification du financement des stocks. Cette révolution est déjà en marche.

 

 

Sources pour cet article : https://acpr.banque-france.fr/uploads/media/20161014-AS73-Enquete-affacturage-2015.pdf

 

 

Pour comprendre comment l’affacturage peut être un levier de croissance pour votre entreprise
Téléchargez notre livre blanc et découvrez tout sur l’utilité de l’affacturage.

Pour comprendre comment l’affacturage peut être un levier de croissance pour votre entreprise
Téléchargez notre livre blanc et découvrez tout sur l’utilité de l’affacturage.