Le coût de l’affacturage

 

Le coût global de l’affacturage se répartit entre le coût de financement et le coût de gestion.

Le coût de financement – appelé Commission Spéciale de Financement ou CSF est fonction du montant financé et de la durée du financement.

La CSF est l’addition d’un taux de référence, le plus répandu étant l’Euribor 3 mois augmenté d’un pourcentage déterminé en fonction du chiffre d’affaires prévisionnel cédé.

Le coût de gestion, comprend la commission d’affacturage et les frais accessoires,

La commission d’affacturage est une commission de service, déterminée en fonction de la localisation des acheteurs (France ou Export), du nombre et de la taille moyenne de facture. La Commission d’affacturage intègre les coûts de gestion des factures, les coûts de relance des clients, de suivi des comptes, ainsi que la garantie des créances quand elle est intégrée à l’offre d’affacturage.

A l’exception de l’affacturage forfaitaire pour lequel il y a un forfait mensuel, la commission d’affacturage correspond à l’application d’un taux sur le chiffre d’affaires TTC cédé.

A la commission d’affacturage s’ajoute des frais de traitement divers, comme les frais d’abonnement télématiques pour pouvoir accéder à ses comptes par internet, ou des demandes particulières d’émission de documents, de duplicata, etc.

Les frais annexes qui font partie des frais de gestion figurent dans le barème qui est remis par le factor au moment du choix d’une solution d’affacturage.

Pour comprendre comment l’affacturage peut être un levier de croissance pour votre entreprise
Téléchargez notre livre blanc et découvrez tout sur l’utilité de l’affacturage.

Pour comprendre comment l’affacturage peut être un levier de croissance pour votre entreprise
Téléchargez notre livre blanc et découvrez tout sur l’utilité de l’affacturage.