Qu’est-ce que l’affacturage ?

 

L’affacturage est un moyen de financement du Poste Clients (factures non échues et non réglées) à la disposition des entreprises.

Simple et rapide à mettre en place, l’affacturage permet d’optimiser la trésorerie de l’entreprise par la cession à un partenaire établissement financier spécialisé de tout ou partie de ses factures professionnelles B to B.

 Concrètement l’entreprise cède à son partenaire d’affacturage (le factor) tout ou partie de ses factures clients, en contrepartie de quoi, le factor crédite immédiatement l’entreprise de la quasi intégralité de ces montants.

En fonction du contrat d’affacturage conclus, le factor (à savoir le partenaire financier qui propose le service de financement des factures) se charge de la garantie contre les impayés, du financement des factures, du recouvrement, de l’encaissement des factures à leur échéance et de l’imputation des règlements.

Comment ça marche ?

 

L’affacturage se déroule entre trois acteurs :

  • L’entreprise
  • Son client (obligatoirement une entreprise)
  • Le factor (le partenaire financier qui propose le service de financement des factures)

Au début de la procédure de mise en place d’un contrat d’affacturage, il est préférable de s’adresser à un courtier, qui, de par sa position et son indépendance, sera le mieux à même de vous diriger vers le factor dont les produits, services, et conditions de factoring répondent le mieux à vos besoins de financement du poste clients.

  1. L’entreprise vend un produit ou un service, le livre, et facture ensuite son client.
  2. Elle cède ensuite à son partenaire financier le factor tout ou partie de ses factures
  3. Le factor règle à l’entreprise sous 24 à 48h, la majorité du montant de la facture (en général 90%)

Le client règle la facture au factor lorsque celle-ci est arrivée à échéance.

Les différentes formes d’affacturage

 

Afin de répondre aux besoins spécifiques liés à l’activité, aux souhaits, au(x) métier(s), ou à la culture de chaque entreprise, il existe plusieurs types de contrats d’affacturage.

Les contrats d’affacturage sont adaptés – adaptables à des activités ou mode de facturations précis, tel que l’affacturage ponctuel pour les entreprises ne souhaitant céder qu’une ou plusieurs factures, sans engagement et en fonction de ses besoins. Pour des structures petites tailles, ou en création et souhaitant une solution pérenne et complète, l’affacturage forfaitaire pour TPE-PME sera plus adapté car cette formule packagée comprend le financement, et le suivi du poste clients, la garantie contre les défaillances.

Des entreprises ayant des équipes de gestion opteront plus facilement pour un contrat d’affacturage classique, avec une police d’assurance-crédit en délégation ou intégrée. Ces entreprises ont également la possibilité d’opter pour une solution d’affacturage avec mandat de recouvrement et / ou de gestion, ce qui leur permet de conserver la maîtrise de la relation clients –puisqu’elles demeurent en charge du recouvrement. Enfin, les ETI, les Grands Groupes ou encore des sociétés sur des secteurs très particuliers privilégieront l’affacturage confidentiel qui permet de ne pas divulguer le programme d’affacturage aux tiers)

En synthèse, retenons que pour chaque secteur d’activité, ou chaque type de facturation lié au métier de l’entreprise, le courtier trouve la solution d’affacturage adaptée aux besoins de l’entreprise et, à la demande de l’entreprise, coordonne la mise en place opérationnelle du programme avec un accompagnement personnalisé des équipes.

Le coût de l’affacturage

 

Le coût global de l’affacturage se répartit entre le coût de financement et le coût de gestion.

Le coût de financement – appelé Commission Spéciale de Financement ou CSF est fonction du montant financé et de la durée du financement.

La CSF est l’addition d’un taux de référence, le plus répandu étant l’Euribor 3 mois augmenté d’un pourcentage déterminé en fonction du chiffre d’affaires prévisionnel cédé.

Le coût de gestion, comprend la commission d’affacturage et les frais accessoires,

La commission d’affacturage est une commission de service, déterminée en fonction de la localisation des acheteurs (France ou Export), du nombre et de la taille moyenne de facture. La Commission d’affacturage intègre les coûts de gestion des factures, les coûts de relance des clients, de suivi des comptes, ainsi que la garantie des créances quand elle est intégrée à l’offre d’affacturage.

A l’exception de l’affacturage forfaitaire pour lequel il y a un forfait mensuel, la commission d’affacturage correspond à l’application d’un taux sur le chiffre d’affaires TTC cédé.

A la commission d’affacturage s’ajoute des frais de traitement divers, comme les frais d’abonnement télématiques pour pouvoir accéder à ses comptes par internet, ou des demandes particulières d’émission de documents, de duplicata, etc.

Les frais annexes qui font partie des frais de gestion figurent dans le barème qui est remis par le factor au moment du choix d’une solution d’affacturage.

Pour comprendre comment l’affacturage peut être un levier de croissance pour votre entreprise
Téléchargez notre livre blanc et découvrez tout sur l’utilité de l’affacturage.

Pour comprendre comment l’affacturage peut être un levier de croissance pour votre entreprise
Téléchargez notre livre blanc et découvrez tout sur l’utilité de l’affacturage.